L'aire de Mâcon, située en Saône et Loire, est coincée entre les dernières marches de la Bourgogne au nord et les premières terres du Beaujolais, au sud. Le nom évoque tour à tour Lamartine, le politique et le poète ("Objets inanimés, avez-vous donc une âme qui s'attache à notre âme et la force d'aimer ?"), la volaille de Bresse et bien sûr les vins, en blanc, rouge et rosé. Étalé sur une bande d'une cinquantaine de kilomètres de long, le vignoble mâconnais compte ainsi 5 000 hectares.
Le Mâcon blanc, à base de chardonnay, se plaît sur les sols siliceux et sableux de cette région ; il est plutôt charmeur, et dans son plus jeune âge, marqué par des arômes floraux et fruités, avec quelques nuances citronnées. Au nez, les meilleurs présentent des arômes plus profonds d'amande et de noisette, typiques du cépage, parfois rehaussés de senteurs exotiques voire épicées, vanillées ou boisées selon qu'ils ont été ou non élevés en fûts de chêne.
Les rouges, minoritaires, sont élaborés à partir de gamay, plus rarement de pinot noir et se révèlent gais et friands. Enfin, on distingue les Mâcon supérieurs (ou suivis du nom de leur commune d'origine) et les Mâcon-Villages dont les plus connus sont ceux de Lugny, Chardonnay, Azé, Péronne.

Mâcon Verzé 2016 - Domaines Jules Desjourneys

51,00 €Prix